samedi 23 mars 2013

Exposition Dali au Centre Pompidou.

C'est avec grand plaisir que je suis enfin allée à l'expo consacrée à Salvado Dali au Centre Pompidou qui se tient depuis le 21 Novembre 2012 et jusqu'au 25 mars.



Est-ce nécessaire de présenter Dali, ce génie du XXe siècle ? « Créateur d'un univers onirique sans précédent, Dali est surtout connu pour ses tableaux surréalistes des années 1930 et pour ses apparitions télévisées. L'inventeur de la fameuse méthode "paranoïaque-critique" s'est aussi fait l'écho des découvertes scientifiques de son temps, qui l'amèneront à pousser toujours plus loin ses expériences sur notre rapport à l'espace, à la matière et au réel. Imaginatif, curieux et prodigue, l'artiste s'est pris pour sujet d'étude, notamment sous le prisme de la psychanalyse freudienne. Il a construit un personnage et s'est mis en scène. Ses actions dans la sphère publique, calculées ou improvisées, le font aujourd'hui apparaître comme l'un des précurseurs de la performance. [...] Dali est à la fois l'une des figures magistrales de l'histoire de l'art moderne et l'une des plus populaires. Il est aussi l'un des artistes les plus controversés, souvent dénoncé pour son cabotinage et ses prises de position politiques provocatrices. » (extrait de la brochure de l'exposition © Centre Pompidou)




L'exposition regroupe plus de 120 tableaux, mais également des dessins, des objets, des projets, des films et des documents d'archives.
J'avais déjà eu la chance de voir certaines de ses oeuvres lors de mon voyage à Barcelone avec le lycée en 2008, c'est lors de ce voyage que j'ai vraiment découvert Dali, nous avions visités sa maison-musée de Portlligat ainsi que le musée de Figueras.
J'ai pue prendre quelques photos de l'expo que je vous laisse découvrir.

La Persistance de la mémoire (1931)
Surement le tableau le plus célèbre de Dali. Quelle surprise de découvrir sa taille minuscule alors que je m'attendais à une oeuvre immense ! Pour vous dire, il y avait une représentation à la boutique du musée plus grande que l'original.


Parfois je crache par plaisir sur le portrait de ma mère (1929)

Nu féminin hystérique et aérodynamique (1934/1973)

Le devenir géologique (1933)

Départ. "Hommage aux actualités Fox" (1926)

Vue d'ensemble d'une partie de l'expo


L'Âne pourri (1928)

Ying Yang (1934)

Symbole agnostique (1932)

Vénus de Milo aux tiroirs (1936/1964)

J'ai été très agréablement surprise quand j'ai vue la Vénus de Milo de Dali au centre de l'expo ! Je me souviens avoir travaillé dessus pour mon voyage à Barcelone, je l'avais d'ailleurs vue en Espagne. C'est donc avec un grand plaisir que je l'ai retrouvé. (Par ailleurs, j'ai cette semaine vu pour la première fois la vraie Venus de Milo aux Louvres !)

Vue des toits parisiens depuis l'Expo.
Métamorphose de Narcisse (1937)

Construction molle avec haricots bouillis (Prémonition de la guerre civile) (1936)
Après ces deux fameux tableaux de l'artiste, un peu plus loin dans l'expo se trouvait ceci, il y avait quatre côté avec chacun une oeuvre de Dali. Grâce un effet de miroir, en collant son nez au centre, sur la ligne verticale que l'ont peut apercevoir, on avait l'impression que l'oeuvre ressortait en 3D ! C'était assez amusant, surtout de voir les gens coller leur nez à la vitre. Nous avons eu un peu de mal à comprendre au début, nous n'avions pas vue la petite notice explicative ... J'ai personnellement trouvé que la 3D ressortait mieux sur cette oeuvre ci. 

Lisou devant Le Chris de Gala (1978) renommé David Bowie par nous même.

Le Voyage fantastique (1965)

J'ai vraiment été enchantée par l'exposition qui est vraiment très riche. Voir toutes les oeuvres de l'artiste, aussi bien tableaux, objets, dessins, extraits videos, etc, permettent de se rendre vraiment compte de l’étendue du talent de Dali. On constate également que Dali n'est pas qu'un peintre, il est aussi un philosophe, un intellectuel, un acteur de son temps, un génie comme il se qualifiait lui même.
En voyant les oeuvres de mes propres yeux, j'ai pue réaliser à quel point le travail de l'artiste était minutieux aussi bien sur ses grandes que sur ses petits oeuvres. Les détails sont impressionnants  rien n'est laissé au hasard, tout est parfait, comme le désirait Dali éternel perfectionniste.
Le petit moins de l'expo c'est son éclairage, il est très mauvais et ne met pas vraiment les objets exposés en valeur ... C'est d'ailleurs pour cela que je vous prie de bien vouloir m'excuser pour la qualité médiocre de mes photos.

L'expo touche à sa fin lundi, je ne peux que vous encouragez à aller la voir si vous le pouvez. Dali est d'après moi, un artiste incontournable.

Je conclu cet article avec une citation de Dali himself qui termine l'expo et que j'ai beaucoup aimé : 
« Je réclame une vie dans l'au-delà avec persistance de la mémoire. Je veux bien renoncer  aux béatitudes éternelles pourvu que dans l'éternité je me souvienne de tout ! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos gentils petits commentaires. Je prends soin de tout lire avant de valider et j'essaie, dans la mesure du possible, de répondre à tous !