mercredi 19 novembre 2014

Le film de la semaine #4 : The Hunger Games : Mockingjay - Part 1.

Vous devez vous en douter, si vous me suivez sur Twitter ou me connaissez un minimum, le film de cette semaine n'est autre que Mockingjay. Je l'attendais avec très très grande impatience (en témoigne le décompte des jours, et des mois), j'ai donc foncé au cinéma aujourd'hui pour enfin le voir ! Ce n'était pas du tout prévu que j'écrive, cette semaine, sur ce film pour être honnête. Déjà je n'y avais pas forcément pensé, et puis je m'étais dis que je vous en parlerais que s'il m'avait plu. Finalement, après réflexion, je me suis souvenue qu'une critique n'était pas censée être uniquement positive, mais qu'elle devait être avant tout constructive. Alors, le voici le voilà, mon avis sur la première partie de Mockingjay/La Révolte, dernier de la trilogie The Hunger Games, écrite par Suzanne Collins et paru en 2010. 

Tout comme le précédent opus, Mockingjay a été réalisé par Francis LawrenceOn retrouve Katniss, qui, après avoir fait exploser l'arène des derniers Hunger Games, s'est réfugiée dans le District 13, un peu contre son gré. Elle y retrouve néanmoins sa mère et sa soeur Prim, et également son meilleur ami de toujours Gale. Le gouvernement de Panem, est de plus en plus fragilisé depuis les participations de Katniss au Hunger Games. Plusieurs habitants voient en elle le symbole de la rébellion, le symbole du Mockingjay dont veut se servir le District 13 pour lever une révolte contre le président Snow

Je tiens tout d'abord à vous dire que le troisième tome est celui que j'ai le moins aimé. Déjà, nous sommes bien loin de l'ambiance des deux précédents, et donc des Hunger Games. Fini d'être les petits pantins du Capitol qu'on exploite ; ici, c'est la guerre pépère. J'attendais néanmoins cette adaptation avec impatience, et j'en suis plutôt ravieLes grandes lignes sont respectées, la tension est forte, tout comme le suspens, très présent, même en ayant lu le livre. Malgré quelques longueurs, on s'ennuie rarement, on est prit dans le film et dans l'action
Il reste quand même quelques points négatifs : après deux années consécutives à faire les jeux, Katniss en ressort épuisée aussi bien moralement que physiquement, la perte de Peeta n'arrangeant rien. Dans le film, il est difficile de le voir, de le ressentir. Bien sûr on ressent la détresse de Katniss dans le regard de Jennifer Lawrence, mais on a parfois du mal à comprendre son comportement. Peut-être est-ce ensuite un choix de réalisation, après tout, comment pouvons nous comprendre ce que traverse le personnage de Katniss alors que nous n'avons nous même pas participés aux Hunger Games, nous en avons simplement été les spectateurs ? 
J'ai tout de même la sensation que si je n'avais pas lu la trilogie, plusieurs éléments auraient pu m'avoir échappé, que je n'aurai pas tout compris ...


Malgré tout, Mockingjay reste une très bonne adaptation. Différents des précédents films, tant par l'histoire que par l'ambiance, il n'en reste pas moins dans la continuité. Le final de cette trilogie promet d'être explosif et très riche en émotion !
Jennifer Lawrence ne m'avait jamais déçue en Katniss, mais elle prouve dans cet opus qu'elle est la parfaite Katniss, tout comme Josh Hutcherson est le parfait PeetaLiam Hemsworth le parfait Gale, et ainsi de suite pour tout le casting. Mention spécial pour Sam Claflin et Elizabeth Banks qui excellent dans leur rôle, et également pour Natalie Dormer qui monte qui monte qui monte, pour mon plus grand bonheur.
Je n'avais regardé aucun trailer et aucune bande annonce, j'ai bien fait car je n'en ai que plus apprécié le film dont je ne savais rien !
Bref, vivement 2015 ! J'espère que cette dernière partie saura me réconcilié avec la fin de la saga pour laquelle j'ai été quelque peu déçue.


1 commentaire:

  1. Je suis assez d'accord avec ta critique. J'ai trouvé l'adaptation très réussie, surtout en considérant que c'est la partie du livre la plus difficile à adapter justement, puisqu'on passe la majeure partie du temps dans la tête de Katniss qui est complètement perdue et en pleine dépression post-traumatique. Il manque quelques éléments de compréhension pour ceux qui n'ont pas lu les livres mais Jennifer Lawrence arrive à faire passer énormément de choses sans l'aide de dialogues. Je n'ai qu'une seule grosse critique: lorsque Finnick fait son interview pour faire diversion, le fait qu'elle soit entrecoupée de scènes d'actions casse complètement l'intensité qu'elle devrait avoir avoir et qu'elle a eu sur moi dans le livre.
    En tous cas, un bon film durant lequel je n'ai pas vu le temps passer! J'ai vraiment, vraiment hâte de voir la suite (et en même temps non, tu te doutes de la raison)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos gentils petits commentaires. Je prends soin de tout lire avant de valider et j'essaie, dans la mesure du possible, de répondre à tous !