mercredi 16 mai 2018

Les Films du Mois #20 🎬 — Mars et Avril

Mon mois de mars ayant été assez chargé, j'ai eu du mal à organiser des petites virées ciné, pourtant les films qui me faisaient envie ne manquait pas.
C'est finalement plutĂŽt au cours du mois d'avril que j'ai rĂ©ussi Ă  rattraper quelque peu mon retard (mĂȘme si malheureusement certains films que je souhaitais voir ne sont pas restĂ© assez longtemps Ă  l'affiche, et qu'il faudra attendre la sortie DVD).


LADY BIRD (2018) — 
Ce fut la bonne petite surprise du mois de Mars : le film est sorti fin février mais j'ai longuement hésité avant d'aller au ciné, car c'est souvent quitte ou double avec ce genre de petit film. Et cette fois, ce fut la bonne.
J'ai adoré aussi bien l'ambiance que l'histoire, dans laquelle je me suis parfois un peu retrouvée.
Le personnage de Lady Bird était en plus interprété avec justesse par Saoirse Ronan et film est rempli de messages positifs. Je suis sortie de la salle : je n'avais qu'un envie : faire un cùlin à ma maman et la remercier pour tout ce qu'elle m'apporte (malgré les prises de bec qu'on a parfois).
Un film finalement trÚs simple qui traite de l'adolescence, des conflits parents/ados et du passage à l'ùge adulte et dont la représentation manque cruellement (aussi bien au cinéma, et encore plus à la TV).

LE LABYRINTHE : LE REMÈDE MORTEL (2018) — 
J’avais totalement oubliĂ© l’existence de cette franchise, pourtant j’avais lu les livres et vu les deux premiers films mais je n’avais pas vraiment accrochĂ©. Il faut dire que autant le premier film Ă©tait  fidĂšle au livre autant le deuxiĂšme c’Ă©tait un grand n’importe quoi.
J’ai donc un peu hĂ©sitĂ© Ă  voir ce dernier volet des aventures de Thomas et sa bande car je me doutais que s’il n’avait pas suivi le livre dans le prĂ©cĂ©dent, ça serait encore moins le cas dans celui-ci. Mais bon, vu que j’avais lu les livres il y a fort longtemps je n'en avais plus vraiment de souvenirs…
Pour en revenir au film : j’ai passĂ© un bon moment devant, il y a de l’action, du suspens, quelques rebondissements, mais bon pas de quoi casser trois pattes Ă  un canard non plus. C’est vu et revu, la romance n’a vraiment aucun lieu d’ĂȘtre (comment bien trop souvent dans ce genre de film, arrĂȘter de vouloir mettre du love partout, nous c'est de la baston, des explosions qu'on veut !!!!), mais l’histoire se tient et puis le casting porte si bien le film, ils sont tellement tous Ă  fond (et franchement mignons pour ne rien gĂącher) qu’il mĂ©ritait bien d’avoir la moyenne.

INSTINCT DE SURVIE (2016) — 
C’est par hasard que je suis tombĂ©e sur le DVD Ă  la mĂ©diathĂšque, j’en avais entendu parlĂ© mais je ne m’Ă©tais jamais vraiment penchĂ©e dessus, mais ce jour lĂ  j’Ă©tais d’humeur Ă  regarder ce genre de film catastrophe.
Bon, je suis une trouillarde et je n’aime pas trop les films qui font peur donc quand j’ai lancĂ© le DVD je me suis demandĂ©e si c’Ă©tait vraiment une bonne idĂ©e. 
Finalement, oui il y a du suspens, des moments de tensions, mais en soit le film ne fait pas peur. Il est juste parfois un peu violent et gore (et c’est suffisant).
La performance de Blake Lively qui porte le film quasiment Ă  elle toute seule, est vraiment top : on ressent toutes ses Ă©motions, la peur, l’angoisse mais aussi la dĂ©termination et ses Ă©lans de courage. Ce qui en fait un personnage totalement humain auquel on peut s’identifier et ainsi s’interroger sur comment nous, nous aurions rĂ©git dans une telle situation (perso je pense que le requin m’aurait bouffer dĂšs les premiĂšres minutes du film).
Ce n’est clairement pas le film du siĂšcle mais si vous chercher un truc un peu Ă  suspens, ou si vous ĂȘtes un nostalgique des Dents de la Mer, Instinct de Survie est fait pour vous !

BLUE - Disney Nature (2018) — 
J’adore les films Disney Nature, car j’apprends toujours plein de choses sur le monde animal et puis les images sont tout le temps magnifiques.
Cette fois-ci, c’est dans les profondeurs de l’ocĂ©an que nous plongent les Ă©quipes Disney et c’est ainsi qu’on suit les aventures de Blue, un petit Dauphin. On y dĂ©couvre ainsi le quotidien de ce jeune mammifĂšre marin auprĂšs de sa mĂšre, mais Ă©galement de d’autres espĂšces sous-marine tels que les baleines, les tortues de mer, et autres crĂ©atures Ă©tranges vivant dans l’ocĂ©an.
C’est une jolie fable qui sensibilise vraiment sur l’importance de prĂ©server l’Ă©co-systĂšme marin (notamment les coraux de plus en plus fragiliser mais aussi l'impact de la surpĂȘche) car la vie sous-marine, mĂȘme si nous, ĂȘtres humains et donc terrestres, ne la voyons pas et ne la cĂŽtoyons pas tous les jours (sauf si vous ĂȘtes des sirĂšnes la nuit), est tout aussi importante voir mĂȘme plus importante que toutes autres formes de vie puisque c’est avant tout sous l’eau que celle-ci commence.
Et il est important d'en prendre conscience.

LES AVENTURES DE PIERRE LAPIN (2018) — 
Je connaissais de nom les albums de Beattrix Potter, et pourtant je n’en ai jamais lu aucun. J’avais les illustrations de ce petit lapin avec sa veste bleu en tĂȘte, mise Ă  part je ne savais pas vraiment Ă  quoi m’attendre pour ce film (mĂȘme si j’avais vu la BA) : j’avais dans l’idĂ©e que ça serait un petit film mignon avec des animaux crĂ©es en images animĂ©es. 
Alors oui, Ă  premiĂšre vu c’est mignons, les animaux le sont tout autant, l’intrigue est prĂ©visible, mais bon on est pas sur un film un suspens donc bon, soit.
Ce qui m’a en revanche dĂ©rangĂ©, et donc qui m’a empĂȘchĂ© d’apprĂ©cier le film et de le trouver Ă  100% mignon, c’est l’humour que je n’ai parfois trouvĂ© absolument pas drĂŽle. Au contraire, j’ai trouvĂ© que les personnages de Pierre Lapin ainsi que Thomas McGregor Ă©taient puĂ©ril et … mĂ©chant ? Plus d’une fois j’ai eu envie de leur mettre des tartes dans la tronche avec leur vieille virilitĂ© mal placĂ©e lĂ . Alors mĂȘme si Ă  la fin tout est bien qui fini bien, ça ne rattrape pas l’heure prĂ©cĂ©dent de chamailleries en tout genre, qui sont parfois assez virulentes d’ailleurs, et dont on ne tire aucune morale.
Et puis le personnage de Beatrix Potter ne rattrape pas le coup car elle est fait vraiment cruche, voir niaise. L’humour qui se veut drĂŽle est parfois carrĂ©ment lourd (je pense notamment au personnage du cochon qui ne m’a jamais fait rire).
Une petite dĂ©ception malgrĂ© quelques moments d’Ă©motions (j’ai versĂ© ma petite larmichette Ă  la fin, on ne me refait pas).

READY PLAYER ONE (2018) — 
Je n’avais pas forcĂ©ment prĂ©vu d’aller voir Ready Player One mais j’ai lu tellement de bonnes critiques suite Ă  sa sortie que j’ai finalement changĂ© d’avis.
Et j’ai bien fait car j’ai adorĂ©. J’ai direct Ă©tĂ© embarquĂ© dans cet univers futuriste. J’ai parfois du mal avec la Science-Fiction car je ne comprends pas tout, mais lĂ  tout se tenait, et/ou Ă©tait bien expliquĂ© histoire de ne pas perdre le spectateur.
J’ai adorĂ© toutes les rĂ©fĂ©rences Ă  la Pop Culture (j’ai un peu moins aimĂ© le moment « Shinning » d’autant plus que je n’ai jamais vu ce film, je n’Ă©tais pas hyper sereine). Les personnages sont attachants, que ce soit en avatar ou « IRL ». Je trouve ça super chouette de voir de plus en plus d’ados et jeunes adultes Ă  l’Ă©cran (que ce soit au cinĂ© ou bien en sĂ©rie TV), d’autant plus quand ils portent un message fort d’union, d’entraide et de solidaritĂ©.
L’histoire qui tourne autour d’une quĂȘte tient en haleine du dĂ©but Ă  la fin (mĂȘme si on se doute du dĂ©nouement rapidement il y a toujours des rebondissements qui font qu’on ne s’ennuie pas une seconde).

Bref une trĂšs bonne surprise qui ravira aussi bien les fans de SF, que ceux de jeu video et de Pop Culture.



Je ne sais pas pour vous qui me lisez, mais je crois que je prĂ©fĂšre le format "Films du Mois" qui regroupent deux mois finalement : je trouve que c'est le bon compromis entre avoir suffisamment de contenue (vu que depuis le dĂ©but de l'annĂ©e j'ai ralenti mes excursions cinĂ©s) et surtout j'apprĂ©cie que les articles soient plus espacĂ©s. Cela me permet de varier encore plus le contenue du blog, mĂȘme si je suis encore loin d'avoir trouvĂ© l'Ă©quilibre parfait (un jour, j'y arriverais !).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos gentils petits commentaires. Je prends soin de tout lire avant de valider et j'essaie, dans la mesure du possible, de répondre à tous !